• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 8 juin 2015

MECHOUI de la Section de MARIGNANE

Posté par administrateur le 8 juin 2015

https://plus.google.com/photos/112100145585939191158/albums/6158082060632305441

La journée s’annonce sous les meilleurs hospices : soleil et chaleur au menu.

11 h 00 : Les 12 participants à cette  sortie ce rejoignent près de l’hôtel de ville. Après les « bisous » de bienvenue, le convoi de 5 véhicules s’ébranle direction Marignane.

12 h 00 : Nous arrivons sur les lieux et prenons possession de notre table réservée.

Au passage nous remarquons les agneaux bien dorés qui finissent de cuire doucement à l’ombre des platanes.

L’ambiance est déjà festive et les 220 convives presque tous arrivés. Nous nous acquittons  du paiement du menu et rencontrons de nombreuses connaissances coutumières de cette manifestation.

Le Président National Jean-Paul HEINTZ est présent comme annoncé, accompagné du Président Régional Michel OLIVER et du Président Départemental Dominique ALERINI qui est aussi Président de la section de Marignane et grand « Organisateur » de cette journée.

Les présentations faites, nous discutons à bâtons rompus et en profitons pour signifier au Président HEINTZ notre joie de le compter parmi nous et l’honneur qu’il nous fait d’une telle visite.

Nous avons eu l’occasion de discuter plus amplement avec lui autour du verre apéritif servi par les bénévoles de l’association marignanaise.

D’un abord très avenant le Président HEINTZ parait être un homme conscient de ses responsabilités et de la lourde charge qui l’attend après le flottement  qui à régné suite au départ du Général BARIETY. Il s’est entouré d’une solide équipe et compte bien donner à l’UNACITA toute sa place et le renom qu’elle mérite.

Nous passons ensuite à table pour siroter le Kir de bienvenue, agrémenté de quelques « amuse-gueule ».

Vient le moment des discours :

-        Monsieur Eric Le DISSES, maire de Marignane fait part de sa solidarité envers notre Association et de son plaisir de nous voir toujours aussi nombreux à cette manifestation.

-        Monsieur Jean-Paul HEINTZ prend à son tour la parole sous un tonnerre d’applaudissements. Il dit sa fierté de nous rencontrer ainsi que celle d’avoir pu nous rendre visite depuis Strasbourg pour se présenter et annoncer la continuité de l’action de l’UNACITA dans le monde combattant.

-        Le Président Dominique ALERINI remercie les intervenants et lance les festivités au son d’un orchestre dynamique.

Le repas est servi : taboulé – agneau à la broche accompagné de pommes de terre rissolées et haricots verts – fromage – tarte aux pommes, le tout arrosé de vins rouge et rosé.

Les glaçons apportés sont les bienvenus car malgré l’ombre des platanes, il fait très chaud et il est bon de se désaltérer !!!!!!

Un bon petit café aurait été le bienvenu, pour digérer, dommage.

Le Président HEINTZ prend la parole pour nous annoncer son départ vers la gare TGV et nous dire sa satisfaction de nous avoir rencontrés lors de cette magnifique journée.

L’ambiance est conviviale et bon enfant et on rigole pas mal !

L’orchestre accompagne le concert des « mandibules » avec quelques tangos, pasos, javas et autres……..

Nous allons nous dégourdir quelque peu les jambes sur la piste de danse et revenons boire pas mal d’eau aussi car il faut penser à la route du retour.

Vers 17 h 00, a lieu le tirage de la traditionnelle loterie de deux ½ agneaux. Istres est resté sur la touche, aucun billet gagnant n’était entre nos mains.

L’heure du départ ayant été approuvée, nous quittons l’assemblée non sans avoir remercié les « gentils organisateurs » et promis de se retrouver en 2016 !

Nous rejoignons nos véhicules surchauffés sur le parking pour repartir en ordre dispersé vers nos pénates.

BELLE JOURNEE !!

Quelques photos ajoutées à mon écrit vous donneront le ton de l’évènement.

Gilbert BEZIAT vice-président de la section d’Istres

Publié dans Vie des sections | 1 Commentaire »

JOURNEE NATIONALE D’HOMMAGE AUX « MORTS POUR LA FRANCE » EN INDOCHINE DU 8 JUIN 2015

Posté par administrateur le 8 juin 2015

10848062_922283837828387_8993586747486277027_n

Message de M. Jean-Marc Todeschini, secrétaire d’Etat aux anciens combattants et à la mémoire

 En cette journée nationale dédiée aux « morts pour la France » en Indochine, notre pays a, une fois de plus, rendez-vous avec son histoire et sa mémoire combattante.

 En près de 15 ans de combats, de 1940 à 1954, les soldats d’Indochine ont laissé derrière eux une trace indélébile de bravoure et d’abnégation.

 Sur cette terre lointaine, des soldats de toutes les armes, des légionnaires, des coloniaux, des tirailleurs, des gendarmes, des marins, des aviateurs, des médecins, des infirmières, ont lutté avec un dévouement indéniable pour préserver l’honneur de notre pays.

 Face à l’occupant japonais, de 1940 à 1945, ils ont maintenu la présence française en Indochine. Il y a 70 ans, à l’issue du coup de force japonais mené le 9 mars 1945 sur les garnisons françaises, tandis que certains d’entre eux réussissent à se replier en Chine, d’autres sont fait prisonniers et exécutés. C’est à tous ceux-là qu’un hommage fut rendu en 1952 lorsque  Edmond Grethen, grande figure de la Résistance indochinoise, fusillé à Thakhet le 16 mars 1945, fut inhumé au Mont-Valérien.

 Contre le Vietminh, de 1946 à 1954, des combattants venus de France, d’Europe, d’Afrique du Nord ou d’Afrique Noire, ont été engagés, aux côtés de leurs frères d’armes indochinois, dans des conditions extrêmes. Ils ont lutté dans la boue des rizières, sur le sommet d’un piton calcaire, sur une piste forestière ou dans un petit poste isolé, contre un ennemi insaisissable et toujours mieux armé.

 Ils étaient guidés par un sens du devoir et une foi infaillible en la France.

 Les assauts, les embuscades ou les combats au corps à corps, n’ont pourtant constitué que le début de leur calvaire. Pour les survivants des derniers combats, ce furent ensuite les camps de rééducation politique, dont plus des trois quarts des prisonniers ne revinrent jamais.

 Ce courage dont ont fait preuve les combattants d’Indochine est à ériger en exemple.

 En cette journée nationale, souvenons-nous qu’ils furent les premiers d’une très longue lignée de soldats à intervenir loin du sol de France. Ils menèrent leur mission avec une volonté qui force le respect.

 Aujourd’hui comme hier, sur les différents théâtres d’opérations où ils sont engagés, nos soldats défendent la République française et ses valeurs avec courage et professionnalisme. Ils accomplissent leurs missions avec une détermination qui fait honneur à leurs aînés, à l’histoire qu’ils ont écrite et à la nation tout entière.

 

Publié dans In Mémoriam | Pas de Commentaire »

 

Christ Gloire des Nations |
Sur la route de Lawspet |
"Cercle de l'Amit... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | COS toujours...
| livr'ados
| Association des Personnes O...