• Accueil
  • > Histoire
  • > La Faute au Midi – Soldats héroïques et diffamés

La Faute au Midi – Soldats héroïques et diffamés

Posté par administrateur le 28 juin 2014

6701844-10243168

Tragique destin des soldats provençaux du XVe corps, ainsi nommés car recrutés dans la XVe région militaire qui recoupe la Provence, la Corse, les Alpes Maritimes et l’Ardèche. Alors que la mobilisation s’est effectuée dans une atmosphère de résolution et de détermination, comme partout en France, les soldats du XVe corps sont engagés très tôt sur le front, lors d’une des premières grandes batailles opposant les Français aux Allemands. La mission qui leur est assignée (en lien avec les soldats Languedociens et Lorrains) est tout simplement de marcher sur Metz à travers la Lorraine annexée. Du 14 au 19 août, les Français avancent sans voir l’ennemi qui se dérobe. Mais dans cette région fortifiée par les Allemands depuis 1871, l’ennemi attire tout simplement les Français sur le terrain qu’il a fixé comme champ de bataille, avec une artillerie dont les tirs sont réglés à l’avance. Le 20 août, malgré les avertissements d’un aviateur qui a repéré l’armée allemande en embuscade, les troupes continuent d’avancer et se font massacrer par un déluge d’obus et de mitraille, sans même voir un seul soldat ennemi. Les Français sont donc contraints de reculer : la bataille de Lorraine est perdue.

 Si les Méridionaux abandonnent 10 000 morts sur le terrain, ils sont pourtant bientôt accusés d’être les responsables de la défaite. Peu importe que les Lorrains commandés par Foch aient battu en retraite les premiers. La rumeur se répand, orchestrée par le généralissime Joseph Joffre et le ministre de la Guerre Adolphe Messimy, que les soldats de « l’aimable Provence » auraient lâché pied devant l’ennemi. Joffre cherche tout simplement à se couvrir et, pour ne pas avoir à se justifier d’un plan de campagne mal conçu, trouve un bouc émissaire bienvenu. Malheureusement, le ministre de la Guerre est un sanguin qui veut faire un exemple et dénoncer publiquement la supposée lâcheté des soldats du Midi. Il fait donc écrire par un sénateur un article insultant paru dans Le Matin, le 24 août 1914, intitulé « La vérité sur l’affaire du 21 août. Le recul en Lorraine. » La tempête gagne alors toute la France : les soldats méridionaux sont désormais diffamés officiellement et cette légende noire, malgré les protestations passionnées des parlementaires du Midi, durera toute la guerre et bien au-delà.

http://milguerres.unblog.fr/l%E2%80%99affaire-de-lagarde-et-du-15e-corps-d%E2%80%99armee/

http://provence14-18.org/

 

 

Laisser un commentaire

 

Christ Gloire des Nations |
Sur la route de Lawspet |
"Cercle de l'Amit... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | COS toujours...
| livr'ados
| Association des Personnes O...